Œuvre

Marcel Duchamp
Rotoreliefs
1935, tirage 1953

Catégorie :
Estampe
Date de production :
1935, tirage 1953
Matériaux :
6 disques en carton imprimés en lithographie Offset au recto et au verso
Dimensions :
20 cm (diamètre) (chaque)
Lieu de production :
Paris, France
Description :

Les Rotoreliefs, qualifiés par Marcel Duchamp « d’appel au merveilleux » et créés dans un esprit surréaliste, sont des dessins à base de spirales, reportés sur des disques de carton. Produits avec une économie de moyens, tirés d’abord à 500 exemplaires, puis à 1 000 en 1953, ils sont conçus pour permettre au plus grand nombre de posséder un disque optique, et pour être fidèles à l’intention de ne pas créer de l’art. Ces Rotoreliefs présentés pour la première fois au public au Concours Lépine de 1935, salon parisien annuel des inventeurs, démontrent l’intérêt que porte Duchamp aux illusions tridimensionnelles et aux problèmes d’optique. Ses premiers disques à spirales datent de 1923 et apparaîtront pour la première fois en mouvement en 1926 dans le film Anemic Cinema qu’il produit avec Man Ray et Marc Allégret, en alternance avec d’autres disques comportant des calembours. Ces derniers se composent de motifs purement abstraits, tandis que les Rotoreliefs, placés sur un plateau tournant à une vitesse de 33 tours à la minute, donnent l’impression de formes en expansion se transformant en poisson, verre, fleur, etc. Le mouvement permet aux dessins d’atteindre la troisième dimension. Excentrés les uns par rapport aux autres, les cercles s’épanouissent en ellipses et ont un effet hypnotisant. Par cette recherche, Duchamp anticipe sur les effets obtenus par les artistes du mouvement de l’art optique et cinétique.

Mention de provenance :
Achat
Collection :
Collection Musée d’art contemporain de Montréal
Art contemporain international
Date d’acquisition :
1980
Numéro :
A 80 52 G 6

Image

Photo de l’œuvre Rotoreliefs de Marcel Duchamp (Afficher en plein écran)
© Association Marcel Duchamp / ADAGP, Paris / SOCAN, Montréal (2022)