Œuvre

Darren Almond
In the Between
2006

Catégorie :
Installation
Date de production :
2006
Matériaux :
3 vidéogrammes haute définition, 3 écrans, 14 min, 2/3
Dimensions :
Dimensions variables
Description :

Associé aux Young British Artists, Darren Almond réalise depuis 1995 un cycle de vidéos ayant pour sujet les trains « mythiques ». L’installation de trois vidéos In the Between porte sur l’une des lignes ferroviaires les plus hautes du monde, ouverte en 2006 afin de lier la ville de Xining (Chine) et celle de Lhassa (Tibet). Dans cette œuvre, l’artiste explore l’expérience d’un long trajet à travers le dépaysement et l’effet hypnotique du temps passé à regarder par la fenêtre. Aux images du train sont juxtaposés les paysages qu’il traverse ainsi que des séquences tournées au monastère de Samyé, le plus ancien et l’un des plus importants du Tibet. Le titre de l’œuvre fait allusion au Livre tibétain des morts. Ce texte majeur du bouddhisme tibétain décrit les trois états intermédiaires de conscience et de perception qui se succèdent entre la mort et la renaissance, étapes auxquelles fait écho la composition en triptyque.

Mention de provenance :
Achat
Collection :
Collection Musée d’art contemporain de Montréal
Art contemporain international
Date d’acquisition :
2007
Numéro :
A 07 9 I 3

Images

Photo de l’œuvre In the Between de Darren Almond (Afficher en plein écran)
Vue de l’installation © Darren Almond • Photo : Richard-Max Tremblay

Vidéo

extrait © Darren Almond • avec l’aimable permission de la Matthew Marks Gallery
Afficher la transcription

Trois vidéos couleur juxtaposées. À gauche : un ensemble de multiples bannières de drapeaux à prières rectangulaires et multicolores, en bleu, blanc, jaune, rouge et vert. Suspendus sur des cordes qui semblent emmêlées, ceux-ci flottent dans le vent. Au centre : un monastère bouddhiste à l’intérieur duquel des moines sont assis. Des tambours tibétains sont empilés au milieu de la pièce. À droite : une première séquence montre un pont et une route où circulent des camions, puis une seconde séquence montre un paysage avec une montagne en arrière-plan et une voie ferrée au premier plan sur laquelle un train avance à grande vitesse. On entend en premier le chant des moines juxtaposé au bruit des camions puis enseveli par celui, assourdissant, du sifflement et du roulement du train.